Comment se préparer pour éviter l’angoisse du voyage ?

Pour certains, les voyages sont sources d’angoisse. Entre la préparation minutieuse qui laisse place à l’inquiétude d’avoir oublié quelque chose ou le lâcher prise que cela demande, il est facile d’être désemparé·e.

Évidemment en cas de santé mentale déjà affaiblie par d’autres évènements récents ou par la fatigue, il est important de consulter, voire de suivre une thérapie pour se sentir mieux et aider à appréhender des futurs changements dans la vie, comme des voyages. La thérapie EMDR permet notamment de traiter les symptômes de stress post-traumatique, l’anxiété chronique ou la dépression.

Voici quelques conseils pour reconnaitre et remédier à une crise d’angoisse qui risquerait de mettre à mal le plaisir de votre voyage.

Femme à l'aéroport face aux vols

https://pixabay.com/fr/photos/a%C3%A9roport-transport-femme-2373727/

Pourquoi a-t-on peur ?

Changer son quotidien et sortir de sa zone de confort ne sont pas forcément des choses agréables. Si certains y trouvent une source de bien-être et de satisfaction, d’autres vont en souffrir et réagir de différentes manières.

Quels sont les symptômes ?

Un des premiers symptômes est l’angoisse pure, la boule au ventre qui nous rappelle qu’on risque d’oublier quelque chose et qui nous fait envisager des scénarios-catastrophes qui n’ont pas lieu d’être. Cette angoisse peut provenir de l’idée de faire face à des inconnus, de prendre l’avion, le bateau ou de conduire une voiture.

La crise d’angoisse peut même survenir pendant le voyage. Soudainement se sentir dans une détresse profonde et nerveuse ou nerveux peut rapidement se transformer en véritable crise de panique face à une situation qui nous bloque. Le cerveau se sent dans une situation de danger alors qu’il n’y a pas de raison et il envoie des informations en ce sens au corps.

Comment se soigner ?

Il existe de nombreuses méthodes pour réussir à ne plus angoisser. Avant de se culpabiliser il faut savoir que ces crises peuvent arriver aussi bien à des débutants qu’à des baroudeurs chevronnés ayant déjà fait le tour du monde, c’est totalement humain. Cela étant accepté, on peut cultiver le lâcher-prise en gardant en tête que, parfois, il y a des situations imprévues. C’est une première étape vers un soulagement.

Ensuite, réduire toutes les sources de stress est une autre solution. Planifier le voyage, vérifier ses valises, vérifier que tout est en ordre dans ses papiers et ses médicaments permet de mieux se sentir avant et pendant un voyage.

Ressentir une appréhension plusieurs jours ou mois à l’avance peut même être traité par un suivi psychologique chez un spécialiste de thérapie EMDR par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam